A Nice, rien ne va plus

Un point en 3 matchs depuis la reprise, 19e de L1, un entraîneur qui passe son temps à jouer les victimes, les joueurs niçois ont-ils vraiment besoin que leur encadrement soit renouvelé tous les 5 jours ?

Mercredi dernier, Maurice Cohen était révoqué... pardon... démissionnait de son poste de Président de l’OGC Nice.

Dès lors, Antonetti n’attendait plus que de recevoir sa lettre recommandée avec accusé de réception lui notifiant son licenciement.

C’est sans compter l’incohérence du Conseil d’administration de l’OGC Nice qui a maintenu sa confiance à Antonetti et a rétabli dans ses fonctions Maurice Cohen. La présidence de Nice sera désormais assurée par Messieurs Cohen et Guidicelli.

A quoi cela sert-il d’annoncer la démission du président d’un club et par conséquent faire naître des rumeurs sur le remplacement de l’entraîneur pour changer d’avis 5 jours après ?

La lutte pour le maintien est déjà assez difficile et déstabilisante comme ça, les joueurs niçois n’avaient vraiment pas besoin de cet imbroglio. Ils auront encore plus de mérite s’ils arrivent à maintenir le club au sein de l’élite.



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres