Avis de tempête sur la Ligue 1

Une pluie diluvienne à Sochaux, une soufflante à Lille, un vent offensif à Marseille, les éléments se sont déchaînés pour la 8ème journée de L1.

Pour le premier match de la 8ème journée, la nature avait décidé de défier les Lyonnais - les Sochaliens quant à eux ne s’y sont pas risqués, ils ont juste tenté de limiter la casse. En effet, la pluie était diluvienne à Sochaux pour le début de rencontre. Le terrain était gorgée d’eau, à la limite du praticable - heureusement que Canal + était là pour que le match se poursuive. Mais rien n’y a fait, Lyon a donné la leçon à des lionceaux peu inspirés.

Le titre de champion de France est déjà presque joué, il ne reste plus qu’à nous intéresser aux accessits européens et aux relégués. Seul, Marseille tente de suivre la cadence infernale de Lyon (22 points en 24 possibles : à ce rythme là, ils seront champions à Noël !!!). Et, à ce titre, l’élimination prématurée de Marseille en coupe d’Europe leur fera peut être du bien. Elle leur permettra de se consacrer complètement au championnat et ainsi maintenir le suspense jusqu’au ... 21 octobre, date du match opposant Marseille à Lyon au stade Vélodrome. Le résultat de ce match nous donnera alors l’occasion de rêver à une défaillance lyonnaise ou de revenir sur terre (même si le retour sur terre semble être l’hypothèse la plus plausible)

Une autre tempête est à mettre à l’actif de l’entraîneur niçois Frédéric Antonetti. Huitième match, sixième défaite, moins bonne défense, avant dernière attaque, Nice fait dans la médiocrité depuis le début de saison. Cela ne semble pas être au goût d’Antonetti. Déjà bien agacé pendant le match au cours duquel il ne cessa de maugréer contre son équipe, il donna de violents coups de pied dans les bouteilles d’eau pour mieux manifester son agacement. Mais l’ouragan Antonetti n’était qu’en préformation. A la fin du match, le très téméraire journaliste de Canal + était dans l’oeil du cyclone et interviewa le coach niçois. Antonetti poussa alors un violent coup de gueule contre l’ensemble de son équipe dans un premier temps puis affina son raisonnement. Ainsi, Lloris et l’ensemble des attaquants firent l’objet de critiques pour le moins virulentes.

Enfin, la dernière tempête est l’oeuvre de Marseille. Une tempête offensive cette fois-ci puisque c’est la seule équipe à avoir gagné aussi largement lors de la 8ème journée. Une tempête qui ne dura que 2 minutes puisque les buts olympiens ont été marqués entre la 45e minute (2 buts en première mi-temps) et la 47e (1 en seconde mi-temps). On ne fera pas la fine bouche puisque ce fut de loin le match le plus exaltant de cette 8ème journée.

Cette 8ème journée peut en effet être résumé par l’expression employée par Grégory Tafforeau à la mi-temps du match Lille - Nice : tristes matchs. 16 buts dont 4 penaltys, on aurait préféré que les avis de tempête émanent des buteurs.

Il est donc temps pour les joueurs de Ligue 1 de se reposer pendant 2 semaines, le temps pour l’équipe de France d’éviter de prendre une douche écossaise et défier la terrible équipe des Iles Féroé.



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres