Caractéristiques du "footballeur" moderne : l’applaudissement permanent de ses coéquipiers, même sur les passes les plus pourries.

Pour bien comprendre le football moderne, revenons au basique. Cette semaine, Principe n°1 (mails il y aura un numéro 2, pas comme dans les collections de Hachette) : Remercier ses coéquipiers en applaudissant les bras levés, mêmes sur des passes de merde.

Transversale de plus de 80 mètres. Course de l’attaquant. Pour rien, balle directement en touche. Le buteur se retourne vers le passeur, l’applaudit et lève ostentatoirement le pouce. 5 minutes plus tard, jeu long à nouveau, la balle fuse en 6 mètres. Meme scénario : on regarde le passeur, le remercie encore en applaudissant et en levant son gros doigt boudiné vers au ciel…

D’où vient cette attitude un brin fatigante qui fait que le joueur, l’attaquant le plus souvent, se doit de remercier son coéquipier incapable de faire une ouverture correcte ? Impossible de le dire vraiment, même si il semble que Thierry Henry ait sûrement beaucoup aidé à sa démocratisation. C’est évidemment l’intention de passe qu’on applaudit, pas la brique à la Taïwo à plus de dix mètres du moindre coéquipier. Mais le monde est trop plein de bonnes intentions. Résultat on ne compte plus les gestes de remerciement dans un match, même sur les passes les plus nazes.

Nous, amoureux du foot, voulons stopper cette hémorragie démonstratrice. Voilà quelques conseils pour les joueurs.

1/ Encourager les erreurs ne poussent pas les autres à chercher à progresser. On voit ce que ça donne avec la destinée de Pedretti. C’est ça que tu veux pour tes petits camarades, jeune buteur ?

2 / Le football est un monde sans pitié, ne cherche pas à te faire des amis parmi ces joueurs-milliardaires, c’est perdu d’avance : joue pour ta gueule, et au contraire rebelle toi contre ces ouvertures à la Casoni

3/ Remercier à tout-va oblige à la surenchère. Du coup que feras-tu quand la passe sera lumineuse et arrivera dans les pieds ? Tu enverras des fleurs à la mi-temps, tu lui dédieras ton prochain but par un message sous ton maillot ou dans ta chaussette, tu lui baiseras les pieds, tu lui proposeras de devenir frère de sang ? On s’étonne après que certains fassent des triples saltos arrière après avoir marqué, ce qui est très risqué pour ta santé.

Merci de stopper cette agaçante manie. Le plus tôt sera le mieux évidemment.



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres