Des buts et des erreurs !

La sixième journée du championnat de France a donné lieu encore une fois à un festival de buts et surtout à un nombre impressionnant d’erreurs en tout genre...

Ca devient un classique en ce début de saison, le nombre de buts inscrits sur les dix matchs de la journée est tout proche des 3 buts de moyenne. Les attaquants attaquent de mieux en mieux et les défenseurs défendent de moins en moins bien, ça peut largement expliquer le changement de mentalité de notre championnat ! Ce n’est pas nous qui allons nous en plaindre...

Les buteurs sont donc les stars de ces six premières journées. Mais les arbitres aussi tiennent de plus en plus le haut de l’affiche ! Mais pas pour les mêmes raisons car eux sont de plus en plus critiqués et largement critiquables...

Le match vedette de cette sixième journée entre Marseille et Bordeaux n’a pas échappé à cette dérive de l’arbitrage. Sans parler des quelques centimètres du hors-jeu de Mickaël Pagis sur le premier but, l’obstruction de Cana sur le deuxième est évidente tout comme le plongeon de Faubert sur la réduction du score Bordelaise ! A rajouter à cela le nombre impressionnant de fautes non punies du stoppeur sud-américains aux cheveux longs du match Monaco-Paris. Non je ne parle pas de Yepes cette fois, celui la s’appelle Bolivar ! Et que dire du carton rouge écopé par Bruno Cheyrou pour un coup franc joué trop vite... Ca frise sérieusement le ridicule ! Bientôt on va expulser un joueur pour port illicite de bague ! (Ah bon, Keita a subit ce sort là, quelle misère !) Bizarrement, un peu comme certains joueurs (je ne donnerais pas de noms, c’est pas le genre de la maison !), ils étaient meilleurs avant de devenir professionnels…

Mais les hommes en noir n’ont pas le monopole des boulettes, Tony Heurtebis nous ayant fait une magnifique remise en jeu de poussins ou Jérôme Leroy nous faisant une belle balle piquée au dessus d’un but vide. Sans oublier le stupéfiant moment d’absence du latéral Lillois Stefan Lichtsteiner qui préfère une esquive qu’une défense facile !

Pour résumer, si les buteurs pouvaient conserver leur rythme de croisière, les arbitres s’harmoniser un peu avec une plus grande rigueur, et les défenseurs continuer à nous faire rire avec leurs gestes imprévisibles, nous serions les plus heureux devant nos postes de télévision !

Mais avec des si.... Nantes se sauverait !



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres