Il faut relativiser la moyenne de buts en L1

La saison 2005/2006 fut marqué par une moyenne de 2,39 buts de buts. Pour le moment, la saison 2006/2007 émarge à une moyenne de 2,71 buts par matchs. Les attaquants les plus prolifiques du championnat de France sont partis (Chevanton, Frei,...). Les défenses n’ont pas été véritablement remaniées alors pourquoi tant de buts ?

La réponse à cette question est assez simple. Ce ne sont pas les joueurs qui interviennent sur la moyenne de buts mais les arbitres.

En effet, depuis le début de la saison, les arbitres ont sifflés 20 penaltys dont 17 ont été convertis (près de la moitié de ces penaltys sont complètement imaginaires). A l’issue de la 6e journée de la saison 2005/2006, seulement 7 penaltys avaient été marquées.

De plus, la priorité des arbitres est désormais axée sur l’avantage à l’attaque alors que l’année dernière, la priorité semblait profiter à la défense. Les buts de Pagis et Taiwo contre Bordeaux en sont de parfaites illustrations.

Cette année, 163 buts ont été inscrits, si on retire les 10 penaltys - résultat de la différence entre les penaltys réussis cette année et ceux transformés l’année dernière - et les 2 ou 3 buts qui ont été accordés sur des fautes d’arbitrage, la moyenne de buts par match n’est que 2,50.

Alors, loin de moi l’idée d’être rabat-joie mais on entend ici ou là dire que la moyenne de buts est exceptionnelle cette année mais si c’est pour voir plus de penaltys et/ou d’erreurs d’arbitrage, je préfère la relativiser.



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres