Jeu de mains, Jeu de vilains

Depuis le temps que les instances dirigeantes du football tentent de lutter contre les tirages de maillot, Tony Chapron, arbitre du match entre Sochaux et le PSG, vient de montrer la voie à suivre à tous les arbitres.

Depuis une dizaine d’années, les instances dirigeantes du football essaient de lutter contre tous les gestes qui concourent à gangrainer le football et à rendre le football moins spectaculaire.

Depuis, les arbitres sanctionnent plus sévèrement les tacles par derrière, les tacles avec les deux pieds décollés du sol, les simulations, et les pertes de temps.

Cette année, la marotte des arbitres concerne les tirages de maillot.

L’esprit est certes louable mais l’application qui en faite par les arbitres est, quant à elle, plus disparate. En effet, nous n’avions pas l’habitude de voir les arbitres siffler ces fautes alors que ces dernières se produisent tous les weekends sur les pelouses de Ligue 1.

Lors de la 4e journée de Ligue 1, un arbitre a eu le courage d’appliquer le réglement. Utiliser le terme courage peut paraître exagéré alors qu’il ne s’agit là que d’une application d’un règlement mais les arbitres sont encore trop peu nombreux à siffler systématiquement cette faute.

Cet abitre téméraire n’est autre que Tony Chapron - dont le nom, à n’en pas douter, prédétermimait une carrière dans le corps arbitral - qui officia lors du match entre Sochaux et le PSG. Lors de cette rencontre, il siffla 2 penaltys en faveur de Sochaux en sanctionnant Mario Yepes pour avoir tiré le maillot de Potillon (seul Yepes sait quelle menace peut constituer Potillon dans la surface ?) et d’Afolabi. Pauvre Yepes qui avait déjà tellement de mal à se remettre de son premier match catastrophique contre Lorient.

Toujours est-il que la L1 gagnerait certainement en buts et donc en spectacle si tous les arbitres sanctionnaient ces gestes d’antijeu. Toutefois, entre les arbitres qui voient des tirages de maillot et qui ne les sifflent pas et ceux qui croient en voir et sifflent une faute (comme ce fut le cas lors du match opposant Saint-Etienne et Lens), le message ne semble pas encore bien passé.



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres