Le Tallec : un nouveau Dalmat ?

Liverpool et Sochaux sont parvenus à un acccord sur le prêt d’Anthony Le Tallec.

Depuis ses débuts professionnels à Le Havre en 2001, Le Tallec a déjà connu 4 clubs (Le Havre, Liverpool, Saint Etienne, Sunderland). Sochaux sera donc son 5e club (belle perf pour ce joueur âgé seulement de 22 ans). Son début de carrière n’est pas sans rappeler celui de Stéphane Dalmat qui découvrait lui aussi, à 22 ans, son 5e club.

Le parcours professionnel de Le Tallec montre (si tant est qu’il y ait encore besoin de le faire) combien il est difficile de s’imposer dans un grand club européen à seulement 18 ans. Rares sont les jeunes joueurs français à avoir réussi dans un grand club européen. Au rang des réussites, on peut citer Henry et Viera mais vous devez alors vous souvenir que leur passage en Italie (Milan AC pour Viera et la Juventus de Turin pour Henry) aurait pu anéantir leur rêve européen. Heureusement pour eux qu’un certain Arsène Wenger passait par là pour les tirer de ce mauvais pas. Ils sont beaucoup plus nombreux à éprouver des difficultés à s’imposer dans les des grands clubs eurpéens : Sinama Pongolle (Liverpool), Alliardière (Arsenal), Clichy (Arsenal), Diaby (Arsenal), Diarra (Chelsea), ...

Ces expériences malheureuses refroidiront peut être les ardeurs des jeunes français à vouloir quitter leurs clubs formateurs. Mais pourquoi s’évertuent-ils à tenter leur chance à l’étranger si jeune ? N’y a t-il que l’aspect pécuniaire qui rentre en ligne de compte dans leurs choix ? A 18 ans, on peut espérer que le football soit encore considéré comme un jeu et non comme un métier.

Au regard des effectifs pléthoriques des grands clubs européens, comment peuvent-ils croire qu’ils vont jouer plus de 10 minutes en équipe première pour les matchs de championnat et de Ligue des Champions ? Prenez l’exemple de Gourcuff qui a rejoint cet été le Milan AC : au milieu de Gattuso, Kaka, Pirlo, Seedorf, Serginho et dans une moindre mesure Vogel, cherchez l’intrus ? Dans ce cadre là, peut-on réellement se vanter d’être le vainqueur d’un grand championnat européen alors que l’on a joué moins de 380 minutes au cours d’une saison qui en compte 3420 ?

Leur carrière ne leur serait-elle pas plus profitable en s’aguerissant un peu plus longtemps en France ?

Le Tallec l’avouera peut être plus tard ou pas ???? Toujours est-il que l’équipe d’encoredufoot espére pour lui que Sochaux aura un goût moins amer que son passage à Saint-Etienne et qu’il laissera un meilleur souvenir que celui laissé par Mourad Meghni l’année dernière dans le Doubs (cela ne devrait pas être trop difficile)...



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres