Le paradoxe sedanais

Dernier la L1 avec 5 victoires à son actif et la défense la moins perméable depuis le début de la saison, Sedan semble irrémédiablement se diriger vers la L2.

En dépit de ses statistiques peu flatteuses, la saison des Ardennais est paradoxale puisque Sedan est également :
- la quatrième attaque de L1 : 37 buts en 29 journée,
- une des équipes qui réalise l’une des meilleures secondes moitiés de championnat à égalité avec Lens : 14 points en 10 matchs
- l’une des 6 dernières équipes du classement à avoir perdu le moins de matchs en L1 même si les Sedanais en sont quand même à leur 12e défaite en 29 matchs,
- possède l’une des révélations du championnat en la personne de Nadir Belhadj - même si un joueur ne fait pas la valeur d’une équipe,
- permet à 2 attaquants de faire leur retour en France de façon convaincante en se classant au rang des meilleurs buteurs de la L1 dans : Grégory Pujol (8 buts) et Joseph Désiré Job (7 buts). Si l’on faisait un classement en fonction du ratio nombre de buts par match, ce dernier serait d’ailleurs quatrième derrière Savidan, Aruna, et Fred. Fabrice Fiorèse et Steve Marlet pourraient s’en inspirer,

et pourtant Sedan est bel et bien ancré à la dernière place de la L1...



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres