Que demander de plus ?

Plus de 30 buts lors de cette journée dont certains furent splendides, cette 4e journée fut très spectaculaire.

Enfin, nos prières (et celles de Canal +) ont été exaucées : nous avons connu une 4e journée riche en buts et en spectacle.

Lors de cette 4e journée, 35 buts ont été marqués soit une moyenne de 3,5 buts par match alors que depuis le début du championnat, elle plafonne à 2,27. Enfin du football offensif en Ligue 1. Pour tempérer cet excès d’optimisme, il est tout de même à noter que 7 penaltys ont été sifflés (6 ont été marqués) et que 3 buts contre leur camp ont été marqués lors de la 4e levée du championnat de France mais cela n’enlève rien au fait que, cette année, les équipes de L1 sont portées vers l’avant.

De plus, quelques uns de ces buts furent tout simplement magnifiques comme les buts de Briand (Stade Rennais), d’Odemwingie (Lille), et de Vahirua (Nice).

Cette 4e journée marque également le déclin de la Bretagne - à l’exception de Lorient et de son attaquant Gignac, auteur d’un triplé, qui poursuit son petit bonhomme de chemin. En effet, Nantes et Rennes ont été battus largement à l’extérieur. Ces défaites seraient passées inaperçues si cela avait été les premières de la saison. Or, pour Nantes et Rennes, il s’agit respectivement de la 2e et 3e défaite de la saison - en 4 matchs, ça commence à peser. Cela serait également passé inaperçu si ces défaites avaient été concédées contre des grosses cylindrées du championnat mais contre Lorient et Valenciennes, 2 promus, c’est tout de même très préoccupant. La mini trêve devrait être salutaire pour ces 2 clubs mais les droits à l’erreur de Serge Le Dizet et Pierre Dréossi s’amoindrissent journée après journée.

Autre fait marquant de cette 4e journée, c’est la défaite du PSG. Après un début calamiteux contre Lorient au Parc des Princes, le PSG s’était rassuré en faisait un nul contre Valenciennes et en gagnant contre Lille. Mais avec le PSG, la rechute n’est jamais loin. Elle s’est donc produite à Sochaux. Seul fait rassurant pour le PSG : Potillon et Pichot, 2 anciens joueurs du PSG n’ont pas marqué : cela marquerait-il la fin de la malédiction du PSG qui s’était fait une habitude d’encaisser des buts de ces anciens joueurs ? Cette rencontre fut également marquée par les 2 penaltys sifflés par l’arbitre, Tony Chapron, sanctionnant Mario Yepes pour avoir tiré les maillots de Potillon (peut être est-ce le début d’une nouvelle malédiction ?) et d’Afolabi. Ce type de faute n’avait pas l’habitude d’être sanctionné, est-ce le début d’une pratique qui se généralisera lors des prochaines journées ? Il faut l’espérer pour que la L1 devienne plus spectaculaire.

La 4e journée de la L1 est également la journée où Monaco enregistre sa première victoire. Cela devient une habitude pour Laszlo Bölöni dont les débuts de saison sont pour le moins laborieux. Espérons pour les monégasques que cette victoire marque le début d’une bonne série comme ce fut le cas pour Bölöni avec Rennes l’année dernière.

Enfin, Marseille, Lyon, et Lille poursuivent leurs courses en tête du championnat. Selon les dires de Fréderic Hantz, Le Mans n’était pas à sa place à l’issue de la 3e journée, la 4e journée lui a - semble t-il - donné raison. Si les présences de Lyon et Lille aux premières places du championnat n’ont rien de surprenant, en revanche, on n’avait plus l’habitude de voir Marseille leader de la L1, invaincu, et sans avoir encaissé le moindre but. Pourvu que ça dure pour les phocéens car il en faut peu pour déclencher une crise...

Dommage que la Ligue 1 connaisse une mini trêve de 2 semaines (rencontres internationales obligent) puisqu’au soir de la 4e journée, les équipes de L1 sont animés des meilleures intentions et nous offrent le spectacle dont nous rêvions tant.



Dans la même rubrique :

Partenaires :
Footito le réseau social du footEncore du RugbyButygoalDans ton butRemixito !Tout l'univers de la gymnastiqueDécouverte de Manhattan et New-York CityVotes et sondages en ligne avec VotitoAide Ubuntu | Visiter Londres